Conecto

logo-conecto_couleur1
Etre plus compétitif grâce au numérique… certes ! Mais par quoi commencer ? Pour susciter le passage à l’acte chez les industriels de son territoire, l’UIMM Rouen-Dieppe vient de lancer Conecto, une action soutenue par le fonds F2I.
 Financement : 200 000 €
 Durée du soutien : 2 ans (janvier 2016-décembre 2018)
 Nombre de bénéficiaires : 25 PMI accompagnées
 Action réalisée par : UIMM Rouen Dieppe
 Action portée par : UIMM Rouen Dieppe

« Ce n’est pas forcément sur le terrain du numérique que nos adhérents attendent notre chambre syndicale, remarque Ludovic Lepeltier, responsable du pôle compétitivité, en charge du projet. Pourtant les besoins sont énormes et l’impact sur la performance considérable. La transformation numérique, même si elle se joue d’abord dans les usines, va bien au-delà. Elle doit être considérée de manière large, comme une problématique transversale qui transforme aussi le pilotage, la gestion, les fonctions support. »

Les enjeux sont multiples : mieux connaître ses clients, partenaires ou prospects et mieux interagir avec eux ; optimiser le pilotage en matière de production, relation-client, gestion, communication ; organiser le travail collaboratif et partager l’information pertinente en temps réel dans l’entreprise, etc. « Sur toutes ces dimensions, les entreprises sont sensibilisées, mais les dirigeants ont du mal à sortir la tête du guidon et à prendre le temps nécessaire pour faire le point et revoir leurs pratiques, » explique Ludovic Lepeltier.

Des solutions sur-mesure mais qui peuvent servir d’exemple

Conecto consiste à proposer aux PMI qui en expriment le besoin de mener avec elles des diagnostics approfondis, de concevoir un plan d’action priorisé et de recourir à un expert (référencé par la chambre syndicale) ou à un élève-ingénieur pour mener à bien le ou les projets les plus structurants. Trois écoles, le CESI, l’INSA et l’ESIGELEC, sont associées à la démarche et un ingénieur à plein temps a été recruté par l’UIMM Rouen-Dieppe pour coordonner les opérations. Le coût des missions, pour la phase de diagnostic comme pour l’accompagnement, est largement subventionné grâce à l’appui de F2I, du FEDER, la Région et de la Direccte. Ainsi, le diagnostic approfondi, qui coûte 3 492 euros, revient à 873 euros à l’entreprise grâce aux subventions.

L’entreprise rouennaise Abarnou, spécialisée dans la maintenance industrielle, l’électrotechnique et l’électromécanique, dont les clients sont essentiellement des grands comptes (Vallourec, Lafarge, etc.) a été une des premières à bénéficier de Conecto. Une application permettant un meilleur partage de l’information entre les collaborateurs, qui travaillent le plus souvent chez le client, est en cours de conception pour cette entreprise. La solution choisie sera faite sur mesure, mais devrait pouvoir servir d’exemple à d’autres entreprises confrontées au même type de problématique.

Lancée à l’automne 2015, Conecto a déjà permis en six mois de réaliser 257 heures d’audit dans 13 entreprises et d’accompagner neuf d’entre elles dans la mise en œuvre de leur plan d’action numérique. Le site internet vitrine (conecto.fr) explique les enjeux et les modalités de l’opération et présente certaines des missions réalisées.

En outre, une enquête en ligne permettant aux répondants de réaliser leur propre auto-diagnostic numérique est en cours de dépouillement. Les résultats en seront présentés au cours d’un événement collectif. « Nous tablons sur le partage et les retours d’expériences entre dirigeants pour entraîner un maximum d’entreprises dans la démarche, » précise Ludovic Lepeltier, qui prévoit d’organiser aussi des ateliers thématiques et de partage des bonnes pratiques.